Crêpes au sarrasin (vegan, sans gluten)

crepes-sarrasin-vegan-sans-gluten-5

Que diriez-vous de préparer des crêpes ? 🙂 Ces dernières semaines, j’en fais tous les matins pour le petit-déjeuner. Je prépare à l’avance une bonne quantité de pâte (le double des proportions données ci-dessous) et je les cuis au jour au le jour. Cela vaut aussi pour le goûter ! 😉 Cette recette présente plusieurs avantages : peu d’ingrédients, facile et rapide à préparer. La farine de sarrasin, naturellement sans gluten, permet d’obtenir des crêpes moelleuses, alors qu’il n’y a ni œufs ni blé. Et le goût ? J’ai remarqué qu’il est peu, voire pas du tout prononcé, en fonction de la farine utilisée. J’ai ma préférée au magasin bio (une farine locale) et quand j’en change, je sens une petite différence. A vous de tester avec les farines que vous trouvez !

crepes-sarrasin-vegan-sans-gluten-4Et pour accompagner ces délicieuses crêpes ? Ma pâte à tartiner favorite est la Nocciolata : sans lait et sans huile de palme, elle est vegan et bio. On la trouve facilement au supermarché, rayon bio/diététique. La même marque (Rigoni Di Asiago) propose aussi des confitures sans sucre ajouté, sucrées naturellement au jus de pomme. J’ai goûté celle à la myrtille et celle aux fraises des bois…un délice. La composition est parfaite : myrtilles sauvages 55%, jus de pomme, pectine. C’est tout ! Je vous laisse avec la recette, j’ai une pile de crêpes à déguster… 😉

Ingrédients (pour 15 crêpes) :

  • 250 gr de farine de sarrasin
  • 2 belles pincées de sel
  • vanille en poudre
  • 850 ml de lait d’amande Alpro
  • 3 c. à soupe d’huile de tournesol
  • 2 c. à soupe de rhum (facultatif)

Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs, puis ajouter le lait progressivement, en mélangeant au fouet. Finir par le rhum ou un autre parfum (eau de fleur d’oranger par exemple). La pâte est prête à être cuite immédiatement, dans une poêle anti-adhésive de préférence, et pourra se conserver 3 jours au réfrigérateur.

crepes-sarrasin-vegan-sans-gluten-1
Accompagnées d’un chocolat chaud au lait d’amande pour le goûter, c’est top aussi !

 

Advertisements

Tarte caramel beurre salé & ganache chocolat (vegan, sans gluten)

tarte-caramel-chocolat-2

La recette du jour est décadente et régressive à souhait. Une pâte sablée croustillante, un caramel façon « beurre salé » et une ganache légère et fondante… Pas besoin de vous faire un dessin, ce dessert tout sauf « healthy » est une tuerie ! J’espère que vous vous lancerez dans sa réalisation, où qu’au moins vous tenterez le caramel beurre salé…sans beurre ! 😉

Pâte à tarte sablée :

  • 100 gr farine riz complet
  • 100 gr farine maïs complet
  • 40 gr farine coco
  • 45 gr sucre blond
  • 1 pincée de sel
  • vanille en poudre
  • 2 gr gomme guar
  • 65 gr huile tournesol
  • 60 gr purée d’amande blanche
  • 150 ml lait d’amande Alpro

Mélanger tous les ingrédients secs ensemble puis ajouter l’huile et la purée d’amande. Mélanger et « sabler » la pâte entre les doigts, comme si c’était un crumble. Lorsqu’on obtient une sorte de sable, ajouter progressivement le lait végétal en pétrissant la pâte à la main. La quantité de lait nécessaire peut varier car cela dépend des farines et de la façon dont elles absorbent les liquides : d’où l’importance d’incorporer le lait petit à petit afin d’en mettre plus ou moins. Lorsqu’on obtient une boule de pâte qui se tient, l’envelopper de film alimentaire et réserver au réfrigérateur 2 heures minimum.

Déposer la boule de pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé et l’étaler au rouleau. La déposer délicatement dans le cercle à tarte (le mien fait 30 cm de diamètre), lui-même posé sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Cette étape peut être délicate car les pâtes sans gluten sont plus difficiles à travailler que les « classiques ». Ne perdez pas patience et corrigez d’éventuels défauts en ajoutant un peu de pâte là où il en manque et en formant le tout à la main. Enfourner pour 20-25 minutes à 180°C chaleur tournante. Lorsque la cuisson est terminée, retirer le cercle et laisser refroidir complètement à température ambiante. Déposer le fond de tarte dans le plat de présentation. Afin de l’imperméabiliser, badigeonner le fond de tarte d’une fine couche de  de chocolat noir fondu sans aucun ajout de liquide ou matière grasse. Laisser complètement refroidir.

Caramel façon « beurre salé »

  • 175 gr sucre blond
  • 20 cl crème de soja
  • 100 gr margarine végétale
  • 1/2 c. à café de sel

Dans une casserole anti-adhésive, réaliser un « caramel à sec », c’est-à-dire sans eau (si vous n’êtes pas à l’aise avec cette technique, ajoutez en un peu, le caramel sera simplement plus long à faire). Pour cela, laisser chauffer le sucre à feu moyen-doux sans remuer, jusqu’à ce qu’il fonde et prenne une couleur ambrée. Lorsque le caramel est prêt (le laisser suffisamment foncer afin qu’il ait du goût), ajouter la crème de soja préalablement portée à ébullition. En faisant attention aux éclaboussures, mélanger immédiatement et toujours sur le feu. Puis ajouter la margarine en dès hors du feu et mélanger jusqu’à ce que le caramel soit homogène. Continuer de remuer en remettant sur feu moyen-doux et laisser bouillonner 1 ou 2 minutes, puis couper le feu et réserver dans un récipient. Le caramel obtenu est volontairement assez liquide, si vous le souhaitez vous pouvez le laisser épaissir quelques minutes de plus sur le feu, toujours en remuant. Laisser complètement refroidir, puis verser dans le fond de tarte.

Ganache chocolat :

  • 250 gr chocolat noir
  • 400 ml conserve bio de lait de coco
  • vanille en poudre (facultatif)

Dans un saladier, déposer le chocolat coupé en carrés et la vanille. Faire chauffer le lait de coco (ne vous inquiétez pas, on ne sentira pas le goût). Dès qu’il commence à frémir, le verser sur le chocolat et recouvrir d’une assiette. Laisser reposer 2 minutes puis mélanger au fouet jusqu’à obtenir une belle ganache homogène et brillante. Laisser refroidir 5-10 minutes puis verser délicatement par-dessus le caramel dans le fond de tarte. Laisser prendre toute une nuit à température ambiante. Le lendemain, dégustez !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mes produits d’hygiène vegan & naturels

hygiene-vegan-cf-naturel

Cela faisait un moment que je ne vous avais pas proposé d’article beauté/hygiène ! On avait déjà parlé de ma routine visage et capillaire et vous savez que j’attache énormément d’importance au fait que mes produits soient le plus naturels possible, ainsi que vegan & cruelty-free (pour plus d’info, par ici). Aujourd’hui je reviens partager avec vous les produits d’hygiène que j’utilise au quotidien.

Déodorant

deodorant-clemence-et-vivien-vegan-cf-naturel-1

deodorant-clemence-et-vivien-vegan-cf-naturel-3Trouver un déodorant qui soit non-testé sur les animaux, sans produits d’origine animale, mais aussi efficace et naturel, peut s’avérer compliqué. Si vous êtes toujours à sa recherche, ne désespérez plus ! Personnellement, j’ai trouvé mon bonheur grâce aux déodorants Clémence & Vivien. Il s’agit de déodorants solides, sous forme de baumes qui s’appliquent au doigt. C’est assez inhabituel mais on prend vite l’habitude ! La composition est top (ingrédients naturels, pas de sels d’aluminium, ingrédients souvent bio…) et les parfums (très doux) sont à base d’huiles essentielles. Je trouve le packaging minimaliste et joli, le petit pot en verre est forcément solide et on peut le réutiliser pour faire des cosmétiques maison par exemple. Niveau efficacité, ils font très bien leur travail et en cas de forte chaleur l’été, on peut en ré-appliquer comme n’importe quel déodorant. Pas de traces sur les vêtements, pas de sensation « grasse » après application, bref vous l’aurez compris, je valide à 100%. Pour tout vous dire, j’avais moi-même sollicité la marque plus de 6 mois en arrière afin de découvrir leurs produits dont la composition naturelle, labellisée vegan & slow cosmétique m’intéressaient fortement. Après les avoir reçus, le coup de cœur a été immédiat. Au point que depuis, j’ai repassé commande plusieurs fois à mes frais afin de me réapprovisionner.

Le prix ? 7€90, un tarif raisonnable pour une telle qualité et un pot qui dure longtemps. Les déodorants sont déclinés en 3 parfums : le fleuri, le sucré et l’herbacé. Mon préféré est le sucré à l’ylang-ylang. Où les trouver ? Sur leur site internet : http://www.clemenceetvivien.com/

deodorant-clemence-et-vivien-vegan-cf-naturel-4

Dentifrice

dentifrice-argile-denticlay-vegan-cf-naturel-1Pour l’hygiène dentaire, j’aimerais vous parler du dentifrice Denticlay que j’utilise depuis presque 2 ans. Composé principalement d’argile blanche (39,2%), d’extrait de mélisse, d’écorce de citron et de sel marin, 99.5% des ingrédients sont d’origine naturelle. Il est fabriqué en France par la marque Ciel d’Azur qui confectionne également le gel d’aloé vera que j’applique quotidiennement sur mon visage. Les vertus de l’argile ne sont plus à démontrer, et dans le cas de l’hygiène bucco-dentaire, son usage permet de rétablir un pH normal, d’absorber les mauvaises odeurs ou encore de cicatriser les gencives sensibles. Moi qui ne suis pas fan des dentifrices mentholés, j’apprécie beaucoup le goût citron mais les arômes romarin, anis, menthe sauge ou encore thym sont également disponibles. Ayant pu comparer avec d’autres dentifrices, je trouve également que celui-ci a un léger effet blanchisseur.

Le prix ? 4,95 € le tube de 75 ml, à retrouver en magasin bio ou bien à commander sur ce site.

per-blanc-vegan-cf-naturel-2Si vous souhaitez une action blancheur plus prononcée, je vous recommande la poudre dentifrice Per-Blan. Elle contient notamment de fines particules de poudre de calcaire qui éliminent la plaque dentaire, ainsi que du sel marin. J’associe généralement les deux produits précédemment cités : après avoir appliqué une couche de dentifrice sur ma brosse, je plonge celle-ci dans la poudre afin qu’elle adhère à la pâte. Puis vous connaissez la suite ! La sensation de propreté et de fraîcheur est immédiate. Elle peut s’utiliser quotidiennement sans problème et même seule, car elle se transforme en mousse lors du brossage.

Le prix ? 3€80 le pot de 30 gr, toujours à retrouver en magasin bio ou sur ce site. Là encore je choisis le parfum citron mais il existe aussi à la menthe.

Savons

savons-clemence-et-vivien-vegan-cf-naturel-4

Parlons douche à présent ! Et là encore, mes produits chouchou sont les savons Clémence et Vivien. J’ai longtemps été adepte du savon de Marseille, mais il avait tendance à m’assécher un peu la peau. Depuis que j’ai découvert la saponification à froid, c’est terminé ! Ce procédé permet de réaliser un savon sans chauffer les ingrédients. Les propriétés hydratantes et nourrissantes des ingrédients sont préservées : on obtient un savon surgras, plus doux que les autres car naturellement plus riche en glycérine. Les savons Clémence et Vivien sont donc réalisés à froid et par conséquent, sont très nourrissants. Enrichis en huiles végétales et huiles essentielles, ils s’adaptent à vos besoins spécifiques. Mon favori est le Saint-Bernard. D’abord parce que je suis ultra-fan de son odeur d’agrume (il contient des huiles essentielles d’orange et de petit grain bigaradier) mais aussi parce qu’il est enrichi en huile d’olive, de coco, de karité, de tournesol et enfin de ricin. Même pas besoin de crème après la douche, la peau est toute douce !

Le prix ? 3€90 le savon, il dure longtemps et garde bien sa forme après usage. Parmi les 8 savons proposés, vous trouverez forcément le vôtre. A commander sur le site internet : http://www.clemenceetvivien.com/

Empanadas au tofu rosso (vegan, sans gluten)

empanadas-au-tofu-rosso-3

Vous connaissez les empanadas ? Traditionnellement, ce sont des petits chaussons fourrés farcis à la viande, originaires d’Espagne et d’Amérique Latine. Je vous propose aujourd’hui leur version végétale et sans gluten, tout aussi savoureuse. En guise d’apéritif ou en plat, j’espère qu’ils vous plairont ! 😉

Ingrédients (pour 16 mini empanadas) :

  • 2 c. à soupe d’huile de tournesol
  • 1 gros oignon
  • 3 gousses d’ail
  • sel aux herbes
  • poivre du moulin
  • 1 c. à café de sucre complet
  • 1 bloc de tofu rosso (200 gr)
  • 4 c. à soupe de lentilles brunes cuites
  • 1 c. à café rase de paprika
  • 2 pâtes brisées végétaliennes & sans gluten (Croustipate ou autre marque distributeur comme super U)

Commencer par faire caraméliser l’oignon. Dans une sauteuse, verser l’oignon émincé très finement avec l’huile et faire revenir à feu fort jusqu’à ce qu’une légère coloration apparaisse. Puis recouvrir d’eau 1 cm au-dessus des oignons et poser un couvercle sur la sauteuse. Toujours à feu fort, laisser cuire quelques minutes jusqu’à absorption de l’eau. Enlever le couvercle, saler, poivrer et ajouter le sucre complet. Bien mélanger et laisser cuire encore 2-3 minutes. Lorsque le tout a pris une jolie coloration dorée, ajouter le tofu rosso émietté à la fourchette, les lentilles et le paprika. Faire revenir 1 ou 2 minutes encore puis couper le feu. Réserver et laisser refroidir.

empanadas-au-tofu-rosso-1A l’aide d’un grand verre et d’un couteau, détailler des formes de cercle dans les pâtes brisées. Pour ma part, j’ai détaillé des cercles de 10 cm de diamètre, ce qui m’a permis d’en obtenir 8 par pâte brisée. Avec la pâte restante, reformer une boule que vous étalerez au rouleau pour détailler à nouveau des cercles. Déposer au centre de chaque cercle un boudin de préparation au tofu refroidie. Au doigt, humidifier légèrement le bord de la pâte sur 1 cm environ, sur un côté du cercle seulement. Refermer l’empanada en pressant les bords de pâte l’un contre l’autre, puis rouler le bord de pâte obtenu pour que la farce ne s’échappe pas pendant la cuisson. Enfourner pour 15-20 minutes dans un four préchauffé à 200°C (chaleur tournante). Déguster immédiatement, accompagnés d’une salade verte, de guacamole ou encore d’une sauce citronnée au yaourt de soja.

empanadas-au-tofu-rosso-2

Enregistrer

Enregistrer

Tarte au citron meringuée (vegan, sans gluten)

tarte citron meringuée vegan sans gluten.JPG

Une tarte au citron meringuée, sans œufs ? Mais comment est-ce possible ? Vous connaissez déjà sûrement la magie du jus de pois chiche dont je vous avais parlé en vous proposant ma recette de mousse au chocolat et celle du vacherin. Cette fois-ci c’est en version meringue italienne que vous allez pouvoir l’essayer ! Cette recette demande pas mal de temps et de matériel je dois l’avouer… mais le résultat est vraiment à la hauteur. Le goût, la texture, tout est identique à l’original mais sans produits d’origine animale ni gluten. Essayez !

Pâte à tarte sablée :

  • 100 gr farine riz complet
  • 100 gr farine maïs complet
  • 40 gr farine coco
  • 45 gr sucre blond
  • 1 pincée de sel
  • vanille en poudre
  • 2 gr gomme guar
  • 65 gr huile tournesol
  • 60 gr purée d’amande blanche
  • 130 ml lait d’amande Alpro

Matériel nécessaire : cercle à tarte de 30 cm de diamètre (j’ai trouvé le mien chez Gifi)

Mélanger tous les ingrédients secs ensemble puis ajouter l’huile et la purée d’amande. Mélanger et « sabler » la pâte entre les doigts, comme si c’était un crumble. Lorsqu’on obtient une sorte de sable, ajouter progressivement le lait végétal en pétrissant la pâte à la main. La quantité de lait nécessaire peut varier car cela dépend des farines et de la façon dont elles absorbent les liquides : d’où l’importance d’incorporer le lait petit à petit afin d’en mettre plus ou moins. Lorsqu’on obtient une boule de pâte qui se tient, l’envelopper de film alimentaire et réserver au réfrigérateur 2 heures minimum.

Déposer la boule de pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé et l’étaler au rouleau. La déposer délicatement dans le cercle à tarte, lui-même posé sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Cette étape peut être délicate car les pâtes sans gluten sont plus difficiles à travailler que les « classiques ». Ne perdez pas patience et corrigez d’éventuels défauts en ajoutant un peu de pâte là où il en manque et en formant le tout à la main. Enfourner pour 20 minutes à 180°C chaleur tournante. Lorsque la cuisson est terminée, retirer le cercle et laisser refroidir complètement à température ambiante. Déposer le fond de tarte dans le plat de présentation. Afin de l’imperméabiliser, on peut badigeonner le fond de tarte d’une fine couche de beurre de cacao fondu ou à défaut, de chocolat noir : le goût sera imperceptible. Laisser complètement refroidir.

Crème au citron :

  • 150 ml jus de citron frais
  • zestes de 2 citrons bio
  • 250 gr sucre blond
  • vanille en poudre
  • 70 gr fécule de maïs
  • 1/2 c. à café rase curcuma (pour la couleur jaune)
  • 1/2 c. à café rase agar-agar
  • 100 ml lait amande Alpro
  • 1 brique 20 cl de crème soja
  • 150 gr de margarine vegan (pour pâtisserie comme la Vitaquell, pas celle à tartiner)

Dans une casserole anti-adhésive, mélanger le jus de citron, les zestes, le sucre, la vanille, la fécule, le curcuma, l’agar-agar et le lait d’amande. Porter le mélange à ébullition sans jamais cesser de remuer au fouet. Lorsque le mélange a épaissi (attention, cela arrive d’un coup), couper le feu et ajouter immédiatement la crème de soja. Mélanger vigoureusement. Enfin, ajouter la margarine coupée en gros dès et mélanger à l’aide d’un mixeur plongeant afin d’être sûr d’obtenir une crème parfaitement homogène. Réserver à température ambiante jusqu’à complet refroidissement puis placer au réfrigérateur 30 minutes. Verser la crème sur le fond de tarte, lisser et placer au réfrigérateur quelques heures ou toute une nuit.

tarte citron meringuée vegan sans gluten 2.JPG

Meringue italienne :

  •  100 gr jus de pois chiche en bocal
  • vanille en poudre
  • 40 gr sucre blanc en poudre
  • 4-5 gouttes jus de citron
  • 160 gr sucre blanc en poudre
  • 45 gr eau

Matériel nécessaire : – 1 batteur électrique ou mieux, un robot pâtissier avec un fouet, – 1 thermomètre culinaire (le mien vient de chez Ikéa), – 1 poche à douille + douille cannelée, – 1 chalumeau (le mien vient de chez Casa)

Dans un saladier en verre ou en inox, verser le jus de pois chiche avec la vanille en poudre. Pour éviter tout résidu de gras qui empêcherait le jus de monter correctement, on peut passer une feuille de papier essuie-tout avec un peu de vinaigre blanc sur la surface intérieur du saladier puis laisser sécher à l’air libre pour éliminer l’odeur. Attention également à prendre un saladier de dimension suffisamment grande car la préparation va énormément gonfler.

Commencer à battre le jus 1 minute en vitesse 1 au batteur électrique avec un mouvement toujours régulier. Le mien est un vieux modèle à 2 vitesses, il vous faudra adapter la vitesse en fonction de votre matériel. Puis battre en vitesse 2 pendant 2 minutes supplémentaires. A la fin de ces deux minutes, sans cesser de battre, ajouter les 40 gr de sucre blanc et les gouttes de jus de citron. A ce moment-là, vous aurez besoin de l’aide d’un ami si comme moi vous ne possédez pas de robot pâtissier qui travaille tout seul. Demandez-lui de continuer à battre le jus de pois chiche, toujours en vitesse 2, pendant encore 7 minutes minimum : l’important est de ne jamais cesser de battre. Pendant ce temps-là, vous allez préparer le sirop de sucre.

Dans une casserole (anti-adhésive si vous avez), verser les 160 gr de sucre et l’eau. Porter à ébullition sans remuer, avec votre thermomètre culinaire plongé dans la casserole. Lorsque le sirop atteint 116°C, couper le feu et verser immédiatement le sirop dans les blancs en neige, toujours en train d’être battus par la personne qui vous aide (ou votre robot). Pour cette étape, repasser le batteur en vitesse 1 et continuer de battre avec des mouvements réguliers. Verser le sucre en mince filet, ni sur la paroi, ni sur les fouets du batteur mais directement dans les blancs. Attention, la préparation va augmenter de volume. Enfin vient la partie la plus fastidieuse : continuer de battre la meringue (toujours en vitesse 1) jusqu’à complet refroidissement, environ 20 minutes. Surtout ne pas cesser de battre tant que la meringue n’est pas à température ambiante, cela va lui permettre de se stabiliser et vous remarquerez qu’elle épaissit, ce qui permettra un joli pochage qui se tient.

Quand la meringue italienne est fin prête, la transférer immédiatement dans une poche à douille munie d’une douille cannelée. Sortir la tarte du réfrigérateur et pocher la meringue sur toute la surface. A l’aide d’un chalumeau, colorer la meringue. Servir immédiatement ou réserver au frais, la tarte se conserve parfaitement 48 heures au réfrigérateur. Régalez-vous !

meringue-italienne-vegan-2

meringue-italienne-vegan-1

tarte-citron-meringuee-vegan-sans-gluten-3

tarte-citron-meringuee-vegan-sans-gluten-2

Enregistrer

Enregistrer

Tiramisu (vegan, sans gluten)

IMG_2462.JPG

Me voilà de retour après une longue absence ! Et je ne reviens pas les mains vides, pour me faire pardonner je partage avec vous ma recette de Tiramisu vegan & sans gluten. Cette recette est un vrai coup de  <3. Il m’a fallu pas moins de 4 essais pour mettre au point cette version finale qui ressemble vraiment à l’original. Essayez-là et dites-moi ce que vous en pensez. Pour ma part, je suis ravie d’avoir retrouvé un de mes anciens desserts préférés ! La crème façon mascarpone contient du soja car je n’ai pas trouvé d’alternative convaincante sans tofu soyeux. Avec ces quantités, j’ai réalisé 2 grandes verrines et 8 mini. Je vous laisse avec la recette…

Génoise :

  • 50 gr de farine de maïs
  • 50 gr de farine de riz
  • 20 gr de mix farine sans gluten (Schär ou autre)
  • 15 gr de poudre d’amandes
  • 15 gr de fécule de maïs
  • 5 gr de poudre à lever sans gluten
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de bicarbonate
  • 75 gr de sucre blond
  • vanille en poudre
  • 200 ml de lait d’amande ou de soja
  • 40 gr de purée d’amandes blanches
  • 1/2 c. à café de vinaigre de cidre

Mélanger tous les ingrédients secs puis ajouter les ingrédients liquides. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.
Verser la pâte dans un moule à charnière (de 23 cm de diamètre) généreusement huilé. Enfourner pour 25 minutes à 180°C en chaleur tournante. Laisser refroidir le disque de génoise avant de le démouler. Réserver à température ambiante.

Crème façon mascarpone :

  • 1 boîte de conserve de lait de coco (400 ml) 15% matière grasse minimum
  • vanille en poudre
  • 1 petite pincée de sel
  • 100 gr de sucre blond
  • 400 gr de tofu soyeux
  • 1 c. à soupe de purée de noix de cajou

Récupérer uniquement la partie solide de la conserve de lait de coco et la placer dans un récipient au frais pendant 2-3 heures. La battre au fouet électrique à puissance maximale pendant 3 minutes jusqu’à obtenir une chantilly. Ajouter la vanille en poudre, la pincée de sel et le sucre et battre quelques secondes de plus pour bien mélanger. Ajouter le tofu soyeux bien égoutté et battre 1 minute supplémentaire. Enfin, ajouter la purée de cajou et battre encore 1 minute. Réserver au frais pendant 1 heure.

Café d’imbibage :

  • 250 ml d’eau chaude
  • 2 c. à soupe de café soluble
  • 1 c. à soupe de cognac, rhum ou amaretto
  • 4 c. à soupe de sucre blond

Mélanger tous les ingrédients et laisser refroidir à température ambiante.

Dressage :

  • chocolat noir ou cacao pur en poudre

Selon la forme de vos verrines, découper des cercles de taille adaptée dans la génoise. Faire tremper les cercles de génoise dans le café afin de les imbiber. Attention, cette génoise est très aérée, et absorbe donc très vite le liquide, ne les laissez pas tremper plus de 5-10 secondes. Alterner dans les verrines un cercle de génoise imbibée et une couche généreuse de crème. Terminer en râpant un peu de chocolat noir par-dessus ou bien en saupoudrant un peu de cacao. Réserver au frais 6 heures minimum, une nuit si possible. Régalez-vous !

 

Soleil, bronzage : un été vegan & naturel

D’accord, j’exagère un peu… Publier cet article début août, alors que l’été est déjà bien entamé… Mais si vous n’avez pas encore profité du soleil et de la mer, je suis sûre que vous trouverez des petites astuces qui vous seront utiles. 😉 Allez, on repart en vacances ?

Se protéger du soleil

Ma découverte de l’été, ce sont les produits solaires UV Bio. Pas facile de trouver de bons produits à la fois vegan, non-testés sur les animaux, naturels et enfin bio. Mais cette marque française a tout bon. Leurs filtres solaires sont 100% naturels et minéraux : à la fois bons pour nous, les animaux et la planète ! 😉 J’ai testé le lait solaire (indice 50) et je l’ai trouvé très efficace ! Avec lui, pas de coup de soleil. D’ailleurs, à ma première application, j’avais oublié certaines parties de mon corps. Résultat, j’ai été très bien protégée là où je l’avais appliqué et j’ai brûlé là où je l’avais oublié. Seul point négatif : il est assez épais et donc un peu difficile à étaler, la peau reste blanche après application. Mais l’efficacité l’emporte sur ces désagréments ! Sinon, vous pouvez vous tourner vers le gel solaire transparent (indice 30) pour le visage. Prix du lait : 27€99 sur le site Ecco Verde

Après le soleil : hydrater & nourrir…

…sa peau

De retour de la plage ou de la piscine, j’ai toujours le même rituel. Après la douche, j’applique sur ma peau du gel d’aloé vera. Ses vertus hydratantes et cicatrisantes sont parfaites pour apaiser un coup de soleil. Puis j’ajoute une couche d’huile de coco et je laisse sécher avant de m’habiller. Ce combo hydratant et nourrissant permet de calmer la peau, de l’assouplir et de conserver le bronzage. Oubliez la peau qui pèle après un coup de soleil ! 😉 J’achète ces deux produits chez Biocoop.

…ses cheveux

Ma deuxième découverte de l’été, ce sont les produits de la marque française Denovo. Toujours vegan (à l’exception de l’oléogelée démaquillante) & non-testés sur les animaux, ils ont une composition irréprochable. Dans leur gamme capillaire, j’utilise depuis plusieurs mois maintenant l’Oléo Silk, un soin composé d’huiles et de complexes végétaux, redoutablement efficace. Je l’applique une nuit avant mon shampoing si j’en ai le temps, ou bien une heure avant. Il nourrit profondément les cheveux et l’odeur est divine. Après mon shampoing, quand mes cheveux sont encore humides, je frotte dans mes mains une noisette de Crème Lactée (ne vous fiez pas à on nom, elle ne contient pas de lait 😉 ) que j’applique ensuite sur mes longueurs. Elle laisse mes cheveux tout doux, toujours avec une odeur très agréable. Je trouve ces deux produits vraiment parfaits pour soigner et prendre soin de sa chevelure après les dommages subis au soleil. Le prix : 22 € l’Oléo Silk et 15 € la Crème Lactée.

Et si on ne s’expose pas ?

Auto-bronzant UV Bio

Habituellement je n’utilise pas ce genre de produit. J’ai eu une mauvaise expérience il y a quelques années avec un auto-bronzant qui m’avait (presque) transformée en carotte ;). Il faut dire que j’ai la peau très claire. Mais j’ai été très agréablement surprise par cet auto-bronzant. Avant de l’appliquer je commence par réaliser un gommage sur tout le corps en mélangeant du sucre roux et de l’huile d’abricot. J’insiste plus particulièrement sur les genoux, les coudes… Puis après la douche, j’applique l’auto-bronzant. Il se présente sous-forme de crème blanche qui se fond parfaitement dans la peau et semble indétectable sur le moment. Mais au fil de la journée, la peau adopte un joli hâle. Pas de démarcations ou traces bizarres, pas d’effet orange sanguine… J’ai donc eu un gros coup de cœur pour ce produit qui a un rendu très naturel. Je le trouve parfait pour démarrer l’été, quand on a pas encore eu l’occasion de s’exposer au soleil (ou qu’on ne souhaite pas le faire). Son prix : 19€99 sur le site Ecco Verde

Gamme Éclat Denovo

Toujours chez Denovo, je vous parle de deux autres produits coup de cœur pour le visage. Il s’agit d’un exfoliant et d’un sérum. J’utilise le premier 2-3 fois par mois afin d’éliminer les cellules mortes et retrouver un teint lumineux. Sous forme de poudre très fine et sans grains, il est extrêmement doux pour le visage. Je le mélange dans la paume de ma main avec un peu d’eau afin de former une crème, que j’applique et frotte doucement en faisant des gestes circulaires. Je rince à l’eau claire, je vaporise un hydrolat (de géranium, mon favori du moment) et ma peau est toute douce, lumineuse ! Pour finir de nourrir et d’hydrater, j’utilise le combo classique huile végétale & gel d’aloé vera auquel j’ajoute entre 2 et 5 gouttes de sérum éclat. Le résultat est instantané : la peau est plus éclatante, avec un léger hâle très discret. Idéal toute l’année, mais aussi l’été quand on ne veut pas s’exposer au soleil ;). Le prix : 26 € l’exfoliant, 44 € le sérum : certes c’est un peu cher, mais les produits durent extrêmement longtemps.

Voilà, j’ai partagé avec vous tous mes secrets pour une jolie peau et une chevelure toute douce, même l’été ! Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer un merveilleux été et de profiter du reste des vacances… ❤